Léopold Kretz

1907 1990
(Pologne) 1907 /   (France) 1990

Léopold Kretz prend des cours de dessin dans une académie privée de Lwow avant d’étudier la sculpture en 1926 à l’Académie des beaux-arts de Cracovie, où il rencontre le sculpteur Xawery Dunikowski.

Il obtient une bourse et arrive à Paris en 1931. Il fréquente l’atelier de Landowski-Gaumont à l’École des beaux-arts et celui de Bourdelle à la Grande Chaumière. Kretz organise ses premières expositions dans son atelier du passage de l’Astrolabe avant de déménager impasse Ronsin, où Brancusi est son voisin. Il se lie avec les sculpteurs Maillol, Malfray et Pimienta. À partir de 1933, de nombreuses expositions personnelles ont lieu à Paris. Ses œuvres sont présentées au Salon des Tuileries dès 1937, au Salon de mai en 1945 et aux Salons de la jeune sculpture et des peintres témoins de leur temps.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Léopold Kretz vit dans la clandestinité et est actif au sein de la Résistance. Il obtient la nationalité française en 1948. Après la guerre, il enseigne à l’académie de la Grande Chaumière jusqu’en 1951, aux Beaux-Arts de Reims puis à ceux de Paris en 1975. Kretz reçoit plusieurs commandes d’État (sculptures monumentales à Marseille, Poitiers, Paris). Il jouit d’une certaine reconnaissance avant de s’éteindre à Paris en 1990.