Henryk Kuna

1885 1945
(Pologne) 1885 /   (France) 1945

Henryk Kuna naît dans une famille orthodoxe. Il étudie initialement dans le but de devenir rabbin, mais   il découvre son talent artistique et décide plutôt de poursuivre une carrière de sculpteur. Il étudie alors la sculpture à Varsovie. Il s’inscrit ensuite à l’Académie des beaux-arts de Cracovie. Il y rencontre de nombreux artistes qui deviendront ses amis et dont beaucoup adhéreront à Rytm (« rythme »), mouvement artistique créé en 1921 par plusieurs artistes, dont Kuna, et qui aspire au développement d’un art polonais combinant modernité et classicisme.

Il se rend à Paris en 1903 et en 1910 afin d’apprendre la maîtrise des techniques de taille de la pierre et du marbre. Il y vit de 1911 jusqu’au début des années 1930.

Kuna est choisi, avec d’autres artistes tel Teodor Axentowicz, pour représenter la Pologne à la XIIe Biennale de Venise en 1920. Le sculpteur, qui est déjà un artiste établi, connaît la consécration lorsqu’une exposition personnelle est organisée en son honneur à Londres en 1922.

Il produit de nombreux monuments publics en Pologne, sculptant le marbre et l’ébène. Ainsi, dans les années 1930, il réalise la statue du héros polonais Adam Mickiewicz pour la ville de Vilnius. Cette sculpture sera détruite lors de l’invasion de la Pologne par les nazis en 1939.

En 1936, Kuna quitte Varsovie pour Vilnius, où on lui offre un poste éminent au département de sculpture des Beaux-Arts. Après la guerre, il donne des cours de sculpture monumentale à l’université de Torun.